Madagascar: une destination incontournable pour les vacances

Madagascar est une destination touristique unique. Située dans l’océan Indien et surnommée l’île rouge, ses paysages diffèrent d’un lieu à un autre. Quelles sont les formalités à suivre pour séjourner dans cette magnifique île ? Et quels sont les sites touristiques à visiter ?

Les formalités à suivre pour séjourner à Madagascar

Comme dans tous les pays du monde entier, un voyage à Madagascar nécessite un visa. La demande de ce document se fait auprès de l’ambassade de Madagascar dans le pays d’origine. Mais pour une procédure simplifiée, le gouvernement malgache a mis en place un système de demande de visa en ligne. Ce dernier possède les mêmes fonctionnalités que le visa accordé à l’ambassade.

Pour son obtention, il convient de remplir les informations nécessaires sur le formulaire en ligne puis effectuer le paiement via une carte bancaire. L’ambassade envoie ensuite une réponse par une adresse électronique. Demander un evisa est donc plus pratique et permet d’éviter les pertes de temps. Par contre, seuls les visas touristiques de court séjour sont concernés par cette procédure. L’application visa Madagascar est la même que ce soit auprès du service de l’ambassade ou en ligne. La durée de séjour ne devrait pas dépasser les 60 jours.

L’Île Rouge et ses multiples facettes

Du Nord au Sud et de l’est à l’Ouest, les paysages observent divers comportements, surtout durant la saison des pluies. C’est dans la partie nord de l’île que le tourisme est beaucoup plus intéressant. Des attraits touristiques comme les trois baies, la mer d’Émeraude ou encore la montagne d’Ambre sont à découvrir. En allant plus au nord-est, le parc National de Marojejy est à ne pas rater. Cet espace naturel ravira les amateurs de l’écotourisme, car il abrite 118 espèces d’oiseaux, 148 espèces de reptiles et d’amphibiens ainsi que 11 espèces de lémuriens. Il s’étend sur 55 500 ha sur le massif de Marojejy et se distingue par une chaîne de montagnes dont le point culminant est de 2 132 m. Ce site est inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO. Il est possible d’y camper suivant différentes altitudes : le camp Mantella à 450 m, le camp Marojejia à 775 m et le camp Simpona à 1250 m.

Vers les hauts plateaux, le tourisme culturel est mis en avant. Appelée l’Imerina, cette région est plutôt connue pour son hospitalité. Présentant des architectures de style colonial français, le paysage offre un tableau spectaculaire. Quant à la partie sud de l’île, c’est un panorama tout à fait différent qui est accordé. Offrant des paysages de Far West, cette région est la plus aride de l’île vu les quelques heures de pluie par année seulement. Traverser la route nationale de la RN7 est le meilleur moyen de découvrir les paysages des cantons et des reliefs aux allures de paysages du Grand Canyon. La faune et flore du sud se caractérisent par la présence d’une forêt intacte d’épineux ainsi que d’un écosystème semi-désertique. Par ailleurs, la population malgache est chaleureuse. L’île est également reconnue mondialement par la diversité de sa nature et ses lémuriens.