Tout savoir sur l’autorisation de voyage ETA pour voyager en Australie

Les formalités de voyage en Australie ont été simplifiées grâce à l’ETA. Il s’agit d’un nouveau système d’autorisation électronique facilitant l’entrée de certains touristes au pays des Kangourous. Bien entendu, les Français peuvent effectuer une demande d’E-visa en ligne. Mais il y a quelques conditions à remplir.

 

Tout ce qu’il faut savoir sur l’autorisation de voyage électronique ETA

 

Désormais, les démarches administratives d’entrée en Australie ont été simplifiées. Il suffit de faire une demande de visa électronique en ligne et le tour est joué. Le système automatique d’autorisation de voyage appelé ETA a été mis en place par le gouvernement australien. Il permet d’évaluer l’admissibilité des vacanciers souhaitant visiter le pays des Kangourous. Bien évidemment, seuls les touristes éligibles au programme d’exemption de visa australien peuvent faire une demande d’autorisation de voyage ETA. Le demandeur devra également avoir le statut de résident permanent dans l’un des pays signataire du programme. Heureusement que la France en fait déjà partie. Il ne reste plus qu’à remplir un formulaire en ligne pour obtenir l’ETA.

 

Le document ETA officiel est déjà disponible sur la plupart des sites de voyage. Le processus d’enregistrement de la demande ETA est rapide. Le voyageur devra bien sûr fournir des informations personnelles telles que le nom, prénom, adresse électronique. Il est aussi indispensable de se munir d’un passeport valide. Sa validité devrait couvrir l’intégralité du séjour en Australie, de la date de départ jusqu’à la fin du voyage. La demande d’autorisation de voyage électronique doit être déposée deux semaines, au minimum, avant le départ pour l’Australie. Normalement, le demandeur devrait recevoir une réponse par email dans les 7 jours suivant l’envoi du formulaire en ligne.

 

D’autres informations à savoir sur l’ETA

 

Une fois la demande d’autorisation ETA validée, le touriste pourra prendre un vol pour l’Australie. Il pourra ainsi profiter d’un séjour de 90 jours, par exemple. Cependant, si l’intéressé prévoit de rester dans le pays pendant plus de 3 mois, il doit recourir à un visa classique. Malheureusement, les voyages d’affaires en Australie ne sont pas couverts par l’autorisation ETA. Bien entendu, les touristes éligibles à l’E-visa ne peuvent pas non plus travailler légalement sur le territoire australien. L’autorisation ETA est valable 5 ans, à compter de la date de sa délivrance. Une fois la demande agréée, le voyageur pourra se rendre en Australie plusieurs fois. Mais comme on le sait déjà, la durée du séjour est limitée à 90 jours.

 

Il est tout à fait possible de trouver un site web français proposant un formulaire ETA en ligne. Toutefois, il arrive parfois que la demande d’autorisation de voyage soit refusée. Dans ce cas, le demandeur a le droit de refaire une demande dans un délai de 10 jours suivant la réception du courrier. Si le problème n’est pas réglé, il est conseillé de se rendre directement à l’ambassade d’Australie. Si tout se passe comme prévu, le vacancier pourra visiter le Parc national du Kakadu. Il pourra d’ailleurs prendre des photos souvenirs sur le Great Ocean Road.